• Jardin méditerranéen

    Le sentier de découverte

  • Jardin méditerranéen

    Araignée-Crabe (Thomisidae sp)

  • Jardin méditerranéen

    Charançon de la mauve (Lixus angustatus)

  • Jardin méditerranéen

    Sentier de découverte - La forêt

  • Jardin méditerranéen

    Exposition Biodiversité

  • Jardin méditerranéen

    Le Jardin méditerranéen

Jardin méditerranéen du Biodiversarium

Situé dans un cadre exceptionnel, surplombant la vallée de la Baillaury, le Jardin méditerranéen du mas de la Serre constitue la facette terrestre du Biodiversarium.




Trois espaces pour un moment de détente et de découvertes !

Ce parc de 3 hectares, situé sur les hauteurs de Banyuls-sur-Mer, vous promet un agréable moment de détente et de découvertes. Suspendu au-dessus de la vallée de la Baillaury, il offre un parcours de visite original et une vue exceptionnelle sur l'arrière-pays banyulenc. Les visiteurs découvrent trois espaces en extérieur et intérieur :

Les terrasses surplombants la vallée de la Baillaury et leurs thématiques ornementales.
-
Le sentier de découvertes et sa gestion naturelle des milieux.
-
Les espaces d’expositions temporaires et permanentes.

mas de la serre manu clabecq











Plan du Jardin méditerranéen - Réalisation : Manu Clabecq

La biodiversité terrestre soumise au climat méditerranéen

La configuration en conque orientée plein sud, à l’abri de la Tramontane, explique le microclimat très doux dont bénéficie le jardin, et qui est particulièrement propice à une flore et une faune méditerranéenne variée. Aujourd’hui, plus de 500 espèces végétales sont présentes sur le site, ligneuses ou herbacées, locales ou originaires d’autres zones jouissant d’un climat méditerranéen (Californie, Australie, Afrique du Sud…). Le jardin abrite aussi toute une faune associée à ces espèces végétales (insectes, oiseaux, batraciens, etc.), un terrain de jeu idéal pour les naturalistes et photographes !

Un peu d’histoire…

L’histoire commune entre le Jardin méditerranéen du mas de la Serre et le Laboratoire Arago ne date pas d’hier. Dans les années 50, le directeur Georges Petit décida d’y créer un Centre d’Ecologie Méditerranéenne dédié aux recherches en écologie terrestre. Pendant des dizaines d’années, les chercheurs se serviront du Jardin et ses plantations comme terrain d’expérimentations et de formation des étudiants à la botanique. En 2008, à la suite du départ de la dernière équipe de recherche résidente, des travaux de sécurisation et de restauration ont permis au Jardin d’ouvrir ses portes au public en 2010. Depuis, associé à l’aquarium de Banyuls pour former le Biodiversarium, le Jardin méditerranéen s’inscrit dans une continuité pédagogique et scientifique en accueillant de nombreux scolaires, étudiants et régulièrement des équipes de recherches.